Hommage de la municipalité de Cilaos « Un cirque, une ville, une Histoire, un personnage » Madame Gilberte ACCOT

 

Hommage à Madame Gilberte ACCOT

Le Maire de Cilaos Jacques TECHER et son Conseil Municipal tenaient à rendre un hommage particulier à la veuve de Monsieur Irénée ACCOT, premier Maire de Cilaos à la création de la commune en 1965, jusqu’en 1987 année de sa disparition.

Née en Février 1932 à Saint André, après ses études au lycée Leconte de Lisle et son baccalauréat, c’est en 1951 qu’elle découvre Cilaos mais elle ne se doutait pas que ce cirque grandiose l’avait prise en otage, car il avait besoin d’elle pour son développement.

Elle ne pouvait savoir à cette époque la grandeur des missions, des responsabilités et des implications qui en découlaient, alors elle fait ses premiers pas d’enseignante au moment de la création d’un cours complémentaire, prémisse de ce qui sera le collège de Cilaos. D’abord institutrice ensuite professeur d’anglais et de français, pendant 32 années d’enseignement combien de générations a-t-elle accompagnées, combien d’élèves défavorisés a-t-elle mis hors de danger en se battant avec élèves et parents sur la nécessité d’être scolarisé pour bénéficier ne serait ce que d’un minimum d’instruction.

Son dévouement, son attachement, son amour pour cette commune, l’amena à rencontrer celui qui devient son époux en 1952, Monsieur Irénée ACCOT entrepreneur, hôtelier, Conseiller Municipal de Saint Louis, adjoint spécial de Cilaos, Conseiller Général et en 1965 Maire de Cilaos.

Celle qui a été décorée chevalier dans l’Ordre National du Mérite, a su tisser avec sagesse sa vie professionnelle , familiale, politique, associative, comme la broderie de Cilaos avec dextérité, assurance, méthodologie, pédagogie sans commune mesure, pour recevoir et partager sans frontières avec respect, intelligence et construction.

Mais quand il s’agissait de se faire entendre, de corriger ou d’apporter une information à l’occasion de réunions, assemblées générales, conférences, nous n’oublierons pas sa rigueur, sa grande connaissance et sa voix ferme qui poussait « mais enfin !! »

Elle qui aimait tant les associations, Madame Gilberte ACCOT s’en est allée un 1er juillet on aurait dit que la date était voulue, choisie...En effet le 1er juillet 1901 a été voté la loi sur les associations.

Elle a été présidente de l’Association Familiale pendant de nombreuses années et aux côtés des représentants de l’UDAF elle a su faire profiter ô combien de familles, les prestations de cet organisme, ainsi que l’attribution de la médaille de la Famille Française et aux travers de l’Association Familiale combien de voyages, de sorties, de visites culturelles ou ludiques.

Conseillère Générale non pas par goût de la politique mais pour continuer disait-elle l’œuvre de son mari, elle a su défendre bon nombres de dossiers pour le développement Culturel, artistique, économique, touristique et agricole de Cilaos.

Membre fondatrice de la maison de la broderie elle a continué à être le fil conducteur de cette association par ses interventions et ses conseils toujours précieux.

Membre de la Fraternité Paul BOITEAU elle ne ratait pas les célébrations ou réunions pendant lesquelles elle apportait son soutien, sa grandeur d’esprit, par sa force tranquille, maternelle et sa bienveillance dans une rigueur inégalable.

Présidente de l’Office Départemental de la culture elle a pu faire bénéficier son cirque, sa commune un développement culturel digne. Elle s’est beaucoup investie pour la création de la maison de la montagne avec feu Jean-Jacques Mollaret, pour vous dire combien elle aimait la montagne, d’ailleurs elle aimait soutenir les activités touristiques et sportives entre Cilaos et Chamonix.

Elle était aussi membre de l’Association des Amis du livre de la lecture de Cilaos. Passionnée de son cirque qui présente tant et tant d’atouts, son agriculture, ses habitants, son climat, ses artistes, ses sentiers, ses montagnes, ses histoires et son Histoire.

Elle était surtout curieuse, elle avait toujours faim et soif de culture et distractions, son épanouissement personnel passait par la lecture, les voyages, les comédies musicales, le théâtre, le bridge, le Tarot, le monde des arts, la famille, les amis et bien évidemment avec l’œil du maitre sur ses enfants et petits enfants.

Souhait ou coïncidence le 1er juillet 1751 se trouve être une autre grande date de l’Histoire, celle de la naissance de l’encyclopédie ... les choses parlent d’elles mêmes.

Avec sa générosité toujours présente pour les uns et les autres, aussi bien sur le plan humain que religieux, elle a su cristalliser des enseignements, des événements, des moments de vie au bénéfice de l’histoire, du patrimoine, de la vie familiale, sociale ou associative.

Madame Gilberte ACCOT Cilaos vous a ouvert ses bras en vous offrant tout ce qu’il a de plus beau ses montagnes, ses cascades, ses eaux thermales, sa verdure, son climat, sa majestueuse église Notre Dame des Neiges, ses habitants.

Vous lui avez offert votre sympathie, votre savoir-faire, votre simplicité, votre affection, votre amour.

« Cilaos, Cilaos for ever », disait le Docteur Mac-Auliffe,
« Amour pour Amour » cher au Père BOITEAU
Ou encore « TSILAOSA » qu’on ne quitte pas.

Votre mémoire restera gravée dans le cœur du cirque et dans le cœur des Cilaosiennes, des Cilaosiens.

Cilaos ne vous oubliera jamais.

  • Logo sud Réunion
  • Logo de la CIVIS
  • Logo revitalisation du centre bourg de Cilaos